RSS
RSS
STAFF
Le Chat Noir
John H. Watson
Toi ?
Toi ?

sep 4 Vous l'attendiez ? Le voilà ! La seconde partie du premier évent du forum vient d'ouvrir. Les autorités recommandent de courir si vous voulez survivre ~

sep 1 Par souci d'équilibrage des groupes, les Créations sont de nouveau temporairement fermées ! Privilégiez les Auteurs et les Compositeurs, ils n'attendent que vous ♥

aug 25 Le forum s'habille de rouge et noir pour fêter la première mise à jour du forum !

CRÉDITS

Design graphique créé par @ John
Codage de la PA réalisé par @ John avec l'aide de @ Cynn

Toute reproduction même partielle du codage et du graphisme est formellement interdite.

Bienvenue à Insomnia. Les Auteurs ont été les premiers à fouler le sol de la ville, il y a 50 ans.sortis de nulle part, ils se sont trouvés soudainement propulsés dans cette ville, avec tous leurs souvenirs intacts. Mais ils ne s'attendaient certainement pas à voir leurs créations revenir à la vie. Ces êtres qu'ils ont inventés avec amour ou haine, ces êtres tout droit sortis de leurs imaginaires, ils ont désormais la possibilité de les rencontrer. Dans cette vie, le Grand Méchant Loup n'est plus le vilain de l'histoire, il se réveille sous forme humaine et doit s'adapter à sa nouvelle vie. En ces lieux, Blanche-Neige est revenue après avoir croqué la pomme et est devenue un homme, la plus frêle des demoiselle est désormais un mâle en puissance.Une personnalité étrange, cependant, a fait son apparition. Depuis le début, comme une ombre, un fantôme. Un Maire dont tous connaissent l'appellation, mais que personne n'a jamais vu. Qui est-il ? Pourquoi ne se réveille-t-il qu'en certaines occasions ? Le mystère reste entier, plane sur cette entité capable du meilleur, mais surtout du pire. Nul n'est à l'abris. Mais il est une chose que tous comprennent. Le monde qu'ils avaient connu n'est plus le même. Ce qu'ils possédaient a disparu. La feuille blanche est désormais entre vos mains, et votre nouvelle existence reste à écrire. À vous de jouer.
Auteurs
Créations
Indépendants
Compositeurs
Ariesten
Reload
Bright Shadow Rebirth
Nevada Godfather
Ethiareal
Moonlights
Just Married
Crimson Day
Terrae
Inclavatus
Exanthrop
Lost Kingdom
Bienvenue !



 

 :: Combini Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le mystére des poulets [ft Uncas ]

avatar
Double Compte : /
Date d'inscription : 23/07/2017


Voir le profil de l'utilisateur
Voir le profil de l'utilisateur




Jeu 10 Aoû - 17:58
Il pleuvait. Le ciel dehors était tellement couvert que la lumière avait bien du mal à traverser les nuages. Vivaldi observait la pluie tomber avec un peu de vague à l'âme. Les journées comme celle-ci, le compositeur n'arrivait pas à garder sa légèreté habituelle et il replongeait dans sa vie passée, sa vie avant Insomnia… Parfois elle lui manquait, autrefois il ne vivait que pour la musique, pour la créer, la sublimer et la partager avec le plus grand nombre… Mais aujourd'hui les choses avaient bien changé, à Insomnia il lui aurait été impossible de gagner sa vie en composant de la musique… En fait même si Vivaldi regrettait parfois son ancienne vie, la musique d'aujourd'hui le dépassait complètement… Tellement de choses n'étaient plus du tout les mêmes, les goûts, les règles, les instruments… Il ne s'était pas senti capable d'essayer de se recycler, au lieu de ça il avait choisi d'ouvrir un petit combini et il en était plutôt content. Il avait été bien accueillit par les riverains et il aimait voir leur souris quand il les dépannait de petites bricoles.

Sortant de sa torpeur, le roux s'étira et souris alors qu'une éclaircit trouait les nuages un peu comme si le soleil l'avait réveillé et avait suffi à ramener son sourire guilleret habituel. Il était temps de se remettre au travail, rêvasser sur le passé n'allait pas aider à faire les entrées en stock et à remplir les rayons ! Vivaldi était vraiment content de son petit commerce, il avait réussi à en faire un lieu chaleureux et vivant ou les gens aimaient venir. On trouvait aux Quatre Saisons tout ce dont on avait besoin à toute heure de la journée et de la nuit. Vivaldi n’hésitait pas à casser ses prix ou même offrir ses produits aux personnes dans le besoin seulement, en faisant l'inventaire de ses ventes le roux avait remarqués qu'il manquait des poulets rôtis et il était certain de ne pas en avoir cédé autant gratuitement. Il avait donc décidé de surveiller attentivement l'étal ou les poulets cuits se trouvaient et il avait fini par débusquer le voleur… Au début il n’était pas intervenu, il avait seulement observé puis avait essayé de se renseigner sur le voleur en ville sans grand succès…

Aujourd'hui Vivaldi était bien décidé à prendre le voleur la main dans le sac. Il n'était pas vraiment d'humeur querelleuse et ne comptait pas le dénoncer à la police. Il voulait plutôt savoir ce qui le poussait à voler, peut être qu'il avait besoin d'aide ? C'était sûrement le cas pour en arriver à voler.. Vivaldi attendait donc patiemment le voleur montre le bout de son nez bien décidé à comprendre pourquoi il était la victime de ses larcins et à l'aider si il était dans le besoin. Le roux préférait de loin lui offrir de bon cœur ces poulets plutôt q
Revenir en haut Aller en bas
Uncas le dernier MohicanThe last of us...
avatar
Double Compte : /
Date d'inscription : 23/06/2017


Voir le profil de l'utilisateur
Voir le profil de l'utilisateur




Mer 16 Aoû - 14:59
Le mystère des poulets


La pluie, il n'y avait peut-être que ça pour laver les dalles de bétons des détritus qui s'y déposaient chaque jour et de la pollution que noircissait la grisaille. L'eau impure s'écoulait alors de toute part, boueuse et sale, emportant avec elle son lot de déchets. Mais quelque soit le temps, Uncas n'aimait pas cette ville et jamais rien ne pourrait changer l'avis qu'il s'est fait à son sujet. Alors, il continuait de voler les commerçants sans trop de vergogne, malgré les quelques fois où il s'était fait surprendre, que ce soit pas des voyous ou par des membres des forces de l'ordre. Fidèle à sa propre loi, le Mohican refusait toujours de se plier aux habitudes et modes de vies de ce nouveau monde. Plus que la peur d'un changement trop soudain, c'était la crainte d'oublier ses traditions et tout ce qui faisait de lui un guerrier, qui le poussait à ne pas vouloir s'intégrer ici. Qui aurait envie de finir ramolli comme tous ses visages-pâles, qui n'avaient plus rien à voir avec les soldats courageux contre qui il combattait dans les terres canadiennes... ?  Certainement pas lui, qui tenait plus que tout aux enseignements de son père et à l'héritage de sa race. Alors il vivait en ermite, hors la loi.

Aujourd'hui, sa faim l'avait une nouvelle fois poussé à s'aventurer entre les murailles grises. Uncas avait beau se débrouiller avec la chasse et la pèche, parfois la nature ne lui souriait plus et il attribuait cette malchance à la mauvaise qualité de la forêt. Si près de cette ville, il jugeait que la faune et la flore en était perturbés. Quoiqu'il en soit, parfois il n'avait pas d'autre choix que de se trouver à manger par des moyens moins honnêtes. Le Mohican frôlait les murs de façon à éviter tout contact avec les visages-pâles et leurs appareils vrombissants. Depuis maintenant une semaine, il avait repéré un endroit où un homme faisait griller des poulets à l'extérieur de sa boutique. Il en avait déjà piqué quelques uns, c'était plutôt facile à faire, si bien qu'il se demandait pourquoi cet individu avait l'imprudence de laisser ses poulets sans surveillance... Peut-être qu'ils étaient là pour être donnés aux passants ? L'idée lui paraissait absurde venant d'un visage-pâle soumis à ceux qu'ils appelaient "l'argent", pourtant y croire lui donnait l'illusion de ne pas vraiment être un voleur, ce qui était plutôt agréable. Doucement, il porta la main vers un des poulets.

ft. Vivaldi


«Uncas ăchtóhu wa' ndiotuwauch ne' kí:ken | Uncas Nimble-Deer will fight for the loved one »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Double Compte : /
Date d'inscription : 23/07/2017


Voir le profil de l'utilisateur
Voir le profil de l'utilisateur




Dim 27 Aoû - 12:54
Hum… c'est que c'était sacrément long en fait d'attendre en embuscade quelqu'un. Non vraiment faire une planque c'était pas du tout le genre de trucs pour Vivaldi… Ça ne faisait même pas une heure déjà qu'il était en planque et déjà il se dandinait sur son petit tabouret, franchement c'était long et ennuyeux ce genre de choses… Alors, voilà que Vivaldi commence à rêvasser, le roux repensait au passé, au luxe dans lequel il avait vécu, la célébrité, les acclamations… Un soupire lui échappa, cette époque était révolue, aujourd'hui les portes dorées des palais ne s'ouvriraient plus pour lui… Dieu, qu'il regrettait ces soirées passées dans les cours d'Europe à côtoyer les plus grands du monde d'alors… Parfois il était nostalgique de ces temps-là, un petit pincement au cœur se faisait sentir. Aujourd'hui il n'était plus qu'un épicier qui attendait de surprendre un voleur de poulet… ha que la chute avait été haute et violente… Le roux se réconfortait en se disant qu'autrefois il vivait dans le luxe, les dépenses folles, l'insouciance, l’orgueil alors que maintenant il avait une vie bien plus sage. Il se réconfortait en se disant qu'il essayait d'aider son prochain et d'être quelqu'un d'un peu plus respectable. Bon, il y avait toujours ce petit problème d’orgueil qui ,bien que caché dans un coin, n'attendait qu' une occasion de ressurgir. En général il montrait le bout de son nez quand quelqu'un évoquait la musique du roux ou à l'évocation d'autres compositeurs célèbres.

De toutes façons le monde avait sacrément bien changé depuis que Vivaldi l'avait quitté. Alors, même si l'idée folle de vouloir revivre la grande époque l'avait pris ça lui aurait été impossible… Le monde était devenu fou… Des rois avaient été décapités, les monarchies étaient devenues des républiques, on avait inventé d'étranges choses comme l'électricité. L'homme avait pris un bien mauvais chemins d'après le roux, il suffisait de voir les créatures de Satan que sont les automobiles qui avancent toutes seuls et à des vitesses folles… Les voitures faisaient peur à Vivaldi, lui qui n'avait connus que les hippomobiles, ces tas de ferrailles étaient pour lui des aberrations totales… Et elles allaient tellement vite, faisaient un bruit de tous les diables. Un coup de klaxon fit sursauter Vivaldi qui fixait jusqu'à maintenant une étagère les yeux dans le vide… Ayant fini par terre, il se releva en s’époussetant, au début il avait été content d'être revenu à la vie mais, dans ces moments-là il se disait qu'il se serait bien passé de voir à quel point certaines choses avaient dégénérées…

C'est en relevant le nez que Vivaldi le remarqua alors. Le fameux voleur de poulets. Le roux resta un instant les bras ballant surpris de son allure des plus étranges. Jamais le compositeur n'avait vu un homme de cette allure, il avait la peau presque rouge et portait d'étranges vêtements… Enfin bon le moment n'était pas vraiment bien choisi pour le détailler de pied en cape. Le roux s'approche rapidement de lui et lui attrape la main tout en lui offrant un sourire qui se voulait réconfortant, Vivaldi ne voulait pas l'effrayer.

- Excuse moi ce n'est pas très correct de voler… Avant de le prendre tu pourrais me demander, j'aide les personnes dans le besoin ici, si tu n'as pas de quoi manger tu aurais dû venir me voir je t'aurais donné ces poulets de bon cœur tu sais… Pas besoin de voler !
Revenir en haut Aller en bas
Uncas le dernier MohicanThe last of us...
avatar
Double Compte : /
Date d'inscription : 23/06/2017


Voir le profil de l'utilisateur
Voir le profil de l'utilisateur




Sam 2 Sep - 13:20
Le mystère des poulets


Il ne s'attendait pas à se faire surprendre, ou du moins, il ne s'attendait pas à ce que l'on surveille sa venue pour lui tomber dessus. C'était bien sa faute pour avoir sous-estimé l'homme qui semblait gérer cette boutique. Cela lui apprendra à ne pas refaire deux fois la même erreur... Il réprima un violent mouvement de recul visant à se libérer de la main qui s'était posée sur son bras, justement parce-qu'elle s'était posée doucement et non pas abattue. Cette absence de violence ne rassura néanmoins pas Uncas, qui décida pour le moment de rester immobile et de reposer le poulet afin que la scène n'attire pas plus de monde. La face pâle avait l'air inoffensive certes, mais il venait déjà de commettre une erreur en se faisant remarquer, alors sa prudence était de nouveau en éveil. Il déchiffra avec surprise le sens des paroles de l'homme à la chevelure de feu. Oh, il savait que ce n'était pas correct de voler ! Ce n'était pas correct de la part des Visages-Pâles, d'avoir volé toutes les terres ancestrales du peuple Mohican, par exemple ! Enfin... Il garda cette subite hargne pour plus tard et se contenta de réfléchir à sa réponse, car il ne comprenait pas trop pourquoi cet inconnu voudrait l'aider. Était-ce un piège ? Ou avait-il eu la chance de tomber sur quelqu'un d'honnête ? La première hypothèse lui semblait plus plausible.

"Uncas a faim mais il ira se servir ailleurs, lâche-moi maintenant. Tu dis que tu aides, mais que demandes-tu en échange ? Uncas ne veut pas s'endetter inutilement. il est voleur, parce-que les Visages-Pâles lui ont enlevé ce qui faisait de lui un homme honnête." Partir et ne plus jamais repasser dans cette ruelle, cela semblait l'option la plus prudente. Mais il attendait un éclaircissement de la situation de la part de son interlocuteur. Après tout, il ne refuserait pas une aide, pour peu qu'elle lui semble honnête et justifiée. N'avait-il pas eu du secours pour construire sa cabane, après tout ? Croc de chien et d'autres s'étaient bien dévoués pour l'aider, preuve qu'il n'était pas impossible pour le Mohican de trouver rescousse parmi les blancs. Et ce ne serait pas intelligent de gâcher une occasion de pouvoir manger à sa faim... Hésitant bien qu'il n'en montra rien, il restait sans bouger les yeux fixés sur la chevelure embrasée.

ft. Vivaldi


«Uncas ăchtóhu wa' ndiotuwauch ne' kí:ken | Uncas Nimble-Deer will fight for the loved one »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I N S O M N I A  :: Combini-
Sauter vers: