RSS
RSS
Bienvenue !

 :: ACT PLAY :: LA BOÎTE Á NOSTALGIE :: ARCHIVES RP Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et le loup se réveille, pendant que le village dort [ft Big Bad Wolf]

avatar
Double Compte : //
Date d'inscription : 01/07/2017


Voir le profil de l'utilisateur
Voir le profil de l'utilisateur




Dim 9 Juil - 22:55
Et le loup se réveille, pendant que le village dort
  • ft. Big Bad Wolf
  • & Antoine



Musique d'ambiance : The Witcher - Vizima Castle & Saint Lebioda's Hospital theme

Les étoiles pavaient son chemin, la lune bienveillante gardait ses enfants lumineux, comme le soleil couvait les nuages paresseux qui à présent sommeillaient dans le ciel nocturne. Peut-être que sous des cieux plus inconstants, l'allumeur de réverbères continuait de faire son travail sans se questionner, et que le renard unique parmi tous les renards dormait dans son terrier. Qui sait, il était peut-être accompagné d'une renarde et de ses renardeaux. Saint-Ex aimait beaucoup cette idée. Après tout, même s'il avait achevé ce petit conte philosophique, rien ne l'empêchait de penser que pour eux, dans un autre monde, la vie continuait. Peut-être même que le Petit Prince n'était pas mort et était parvenu à retrouver sa planète et sa bien aimée rose. Cette perspective l'enchantait grandement. Il l'espérait, même. Une oeuvre continuait d'exister à travers l'imagination de chacun. Ce n'était pas pour rien que certains s'étaient mis à écrire des suites à certains écrits, par simple envie de les faire perdurer dans le temps. Quant à l'histoire d'Antoine de Saint-Exupéry, elle aussi, elle continuait à chacun de ses pas, à chacune de ses bouffées d'air, à chacun de ses regards lancés au monde extérieur au sien. Il avançait, mais sa notion du temps se modifiait tant qu'il avait la sensation que quelqu'un, la Mort elle-même, peut-être, retournait sans cesse le sablier dans un cycle sans fin. Cela faisait presque trois ans qu'il était apparu ici, et il avait senti quelque chose de différent. Une fois guidé à la mairie par une âme charitable, on avait expliqué à Antoine les tenants et les aboutissants de sa nouvelle vie. Autant vous dire qu'apprendre qu'on a rajeuni, qu'on ne vieillira plus jamais et tout un tas d'autres étrangetés, ça faisait un sacré changement. Il avait encore du mal à s'en remettre, bien qu'il se fut adapté tant bien que mal à sa nouvelle condition.

Ce soir-là, Saint-Ex n'arrivait pas à dormir. Il avait beau se retourner des millions de fois, rien à faire, le sommeil lui échappait totalement. Alors, il avait décidé de se mettre à écrire quelques bricoles, ou tout ce qui lui passait par la tête, éclairé par sa douce lampe de bureau. Sauf que rien ne lui venait à l'esprit. Impossible de noircir complètement ces pages. Il avait bien essayé de flâner sur ce truc qu'était internet, mais c'était à peine s'il savait se connecter sur une "page web". Il fallait avouer qu'en trois ans, il n'avait pas encore fait masse d'efforts pour essayer de comprendre cet outil surprenant, préférant se concentrer sur toutes les avancées concernant le quotidien pratique (il n'avait pas encore trouvé d'intérêt à internet, mais il avait carrément prit son pied à manipuler une cafetière électrique moderne, toucher un écran tactile en hallucinant, et à jouer à certains jeux vidéos, non sans avoir gasp en voyant les télévisions toutes plates), l'aéronautique en particulier, l'art, l'écriture... Bref, tout ce qu'il connaissait déjà et dont ses propres connaissances s'étaient révélées désuètes. L'Internet, lui, viendrait après. Il avait tout son temps pour tout explorer. Ensuite, il avait pensé à lire un livre. Manque de chance, il ne tenait pas en place et n'arrivait pas à se concentrer sur l'intrigue du "Seigneur des Anneaux", oeuvre conseillée par quelqu'un et qui pourrait le distraire facilement. Mais même avec ça, impossible de trouver le sommeil. Se retenant de manger son oreiller, il avait fini par s'habiller pour aller se faire une petite balade nocturne improvisée au clair de lune.

Antoine erra quelques temps dans les quartiers résidentiels, se posa un peu au parc mais quand il reprit son chemin, il fut tellement plongé dans ses pensées qu'il ne se rendit pas compte qu'il était entré dans les ruelles du Quartier Perdu. Inconscient du danger qui pourrait rôder autour de lui, il se demandait comment diable les hommes avaient-ils pu innover au point de se retrouver littéralement sur la lune et d'y planter un drapeau pour marquer le coup (on lui en avait parlé, et il était allé chercher des informations, complètement émerveillé par tant de progrès), quand il se retrouva dans un cul-de-sac ténébreux. Se rendant enfin compte du lieu dans lequel il se trouvait, l'aviateur mit fin à son raisonnement interne pour reprendre le chemin des résidences. Ce n'était pas qu'il craignait ces coins sombres, mais il n'était pas non plus si imprudent au point de se mettre là et de marquer sur son front "J'ai de l'argent, prenez-le ♥". En tant qu'Auteur, il n'était pas particulièrement riche, mais il restait un Auteur, et certaines Créations avaient tendance à être belliqueuses envers cette "caste" d'individus. Si l'une d'elle l'apprenait, il aurait bien du mal à se sortir de cette situation. Enfin, le plus gros risque qu'il encourrait ne viendrait pas particulièrement des Créations, mais de quiconque en voulait pour son argent. Ou de se faire agresser par un type saoul. Antoine allait quitter l'impasse, quand un bruit attira son attention derrière lui. Aux aguets, il se retourna lentement.

Il y avait quelqu'un ou quelque chose dans cette voie sans issue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I N S O M N I A  :: ACT PLAY :: LA BOÎTE Á NOSTALGIE :: ARCHIVES RP-
Sauter vers: